Categories

Accueil > Actus > Billets Pirates > Table ronde sur la Neutralité du Net, l’école buissonnière des enfants (...)

Les "Billets pirates" relaient la diversité des opinions des militants du Parti Pirate. Ils ne reflètent, ni n’expriment donc pas toujours la position officielle du Parti Pirate et sont publiés sous la responsabilité expresse de leur(s) auteurs(s) et signataires(s).

15 janvier 2013
TXO

Table ronde sur la Neutralité du Net, l’école buissonnière des enfants sages

Grandeur et misère du porte-parolat.

L’école buissonnière des enfants sages affecte des manières bien sérieuses et bien propres quand l’envie prend aux technocrates et aux "techno-sachants" de s’offrir une échappée belle : cela s’appelle une table ronde, où le Parti Pirate, invité ce jour (15 janvier 2013), était représenté par l’un de ses porte-paroles et un adhérent.

Quoique le présentateur ironisa sur le fait qu’elle ne l’était pas (ronde : la table - et pourtant elle tournait à donf ?), il s’agissait en fait d’une sorte de salle de classe pour riches, avec bancs et tribune cossus, qu’on appelle, faute de mieux : salle de conférence, les présents s’en satisfirent. En outre, le café était à l’œil.

Sinon que dire… qu’il fallu attendre une demie-heure pour qu’une parlementaire (Corinne Erhel, députée des Côtes d’Armor) osa le mot Liberté et un quart d’heure de plus pour qu’un intervenant (Edwy Plenel, du SPIIL [1]), depuis la salle, fit résonner le terme Égalité, suivi de peu par celui de « Citoyen ». Tiercé dans le désordre : quand ça veut pas !

Bref. Tous semblaient d’accord sur le fait que le plus important était de l’être. D’accord. Heureuse disposition d’esprit qui par contrecoup ferait bien plaisir à la Ministre invitante : Fleur Pellerin, laquelle dépensait justement ses sous (enfin les nôtres en tant que contribuables) pour obtenir cet effet dulcifiant. Ah, bonheur et gloire à l’effet placebo de la table qui tourne bien rond. Pas « en » rond, persiffleurs que vous êtes !

Tour à tour, L’OCDE [2] , l’UE, la FTT [3] , l’ARCEP [4] ,… le SBLING et le SBLUNG (là je suis moins sûr), incarnés par des personnes impeccables parlèrent avec gourmandise du client, de l’internaute, de l’usager, des acteurs économiques, des créateurs de contenu, de sous, de sous et encore de sous, sous forme de redevances, d’accords, de taxes… et peu ou, à peine, du Citoyen, encore moins de la Fraternité nouvelle que ces citoyens (décidément absents-présents selon qu’ils s’expriment ou ouvrent leur bourse), inventent à travers leurs usages de l’internet.

Pas plus qu’on ne parla de Fraternité (concept horriblement « ringard »… je dois l’avouer, j’ai eu vaguement honte d’y penser : je devais m’ennuyer…) il ne fut question de la partie « pirate » de la population. Déficit démocratique. Rideau.

Tous rêvèrent, à voix haute, de faire la loi. La leur. Mais simple, hein, pas de blague ! Il fallait bien annoncer que l’on ferait quelque chose plutôt que rien. Et pourquoi pas un peu de loi ? Un jeu de loi ?

Résumons : j’étais au chaud tout en me demandant ce que je faisais là. Me laisserais-je administrer longtemps de bonnes et fortes paroles mille fois entendues ailleurs et avant ? J’hésitais.

Dans l’immédiat, ici et maintenant donc, j’avais été « embauché » pour faire la claque à un quarteron de gentes dames et de beaux messieurs de la technostructure. Erreur de casting. J’ai laissé tombé, je suis parti. Laisse beton !

Vous voulez en savoir plus ? Je mettrais ma main à couper que le café était du pur arabica ! Sinon… trois heures perdues.

So long.

L’un de vos dévoués porte-paroles (TXO)

Notes

[1Spiil : Syndicat de la presse indépendante d’information en ligne www.spiil.org

[2OCDE - Organisation de coopération et de développement économique www.oecd.org/fr/

[3FFT : Fédération Française des Télécoms www.fftelecoms.org

[4ARCEP : Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes www.arcep.fr/

Soutenir par un don