"Cachez cette relation que nous ne saurions supporter..."

Depuis quelques jours maintenant, le gouvernement en partenariat avec différentes agences publiques a lancé une campagne d'information sur la prévention et la détection du VIH, campagne à destination des couples homosexuels masculins. Depuis quelques jours maintenant, des maires, au titre de la protection de la jeunesse, et - comble de l'ironie - du principe de non-discrimination des personnes homosexuelles, ont fait interdire la présence de ces affiches sur le territoire de leur commune (1). Depuis quelques jours maintenant, des mouvements proches de la "Manif pour Tous" vont jusqu'à dégrader les panneaux d'affichage afin de censurer cette campagne d'information (2).

L'égalité, mais pas pour tous 

En dehors du fait que ces interdictions sont parfaitement illégales, il nous est permis de nous interroger sur le conservatisme nauséabond qui touche aujourd'hui notre pays. Sous couvert de la protection de la jeunesse, on en vient à interdire une campagne visant à informer et protéger une population qui demeure toujours exposée au VIH. Certains vont jusqu'à parler "d'atteinte aux bonnes mœurs et à la moralité". (3) Nous remarquons qu'aucun de ces élus ne s'est jamais révolté contre les publicités ou les publications de presse qui font du corps humain, et en particulier de celui des femmes, un objet marketing. 
Pour le Parti Pirate, cette conception à deux vitesses est intolérable. D'autant plus que cette campagne vise à l'information des citoyens sur un problème de santé publique. 

Doit-on comprendre qu'aujourd'hui, dans notre pays, un couple homosexuel ne peut s'afficher publiquement car cela est contraire aux "bonnes mœurs" ? Doit-on comprendre que malgré les progrès apportés par la loi dite "Mariage pour Tous", les citoyens ne répondant pas au triptyque homme/femme/enfant ne sauraient être acceptés dans notre société ? 

Nous tenons aussi à faire remarquer que sans ces actions dite de "nettoyage" par la "Manif pour Tous" et ses adeptes, cette campagne aurait été nettement moins diffusé, sans doute perdue dans le trop important paysage publicitaire citadin. 

Le Parti Pirate réaffirme son soutien aux personnes LGBTQI(4) qui sont encore une nouvelle fois visées par cette homophobie ordinaire qui semble s'être installée jusque chez nos élus. Nous, Pirates, invitons le gouvernement à faire preuve de la plus grande fermeté face à ces maires utilisant leur autorité pour commettre des actes non seulement indignes de leurs fonctions mais surtout illégaux. Nous espérons que les personnes qui ont dégradé les affiches seront poursuivies et sanctionnées à la hauteur de leurs actes. L'homophobie ne doit plus être tolérée.

(1) http://rmc.bfmtv.com/emission/affiches-de-prevention-du-sida-a-angers-le-message-d-une-sexualite-tres-liberee-pose-probleme-1062296.html
(2) http://www.francesoir.fr/societe-sante/sida-des-associations-catholiques-sinsurgent-contre-une-campagne-de-prevention-pour-gays-homosexuels
(3) http://www.huffingtonpost.fr/2016/11/22/plusieurs-maires-les-republicains-censurent-une-campagne-de-prev/
(4) Lesbians, Gays, Bis, Trans, Queers, Intersexs


(Cet article a été initié par Aurifex et co-écrit avec Mistral, Clement, Farlistener, Jeey, Relf et François.)