Articles

Lundi 9 novembre à 9h, Sylvain De Smet ira déposer la liste F.L.U.O. à la préfecture, 5 rue Leblanc 75015 dans le cadre des élections régionales. La Fédération Libertaire Unitaire et Ouverte est le rassemblement de militants de divers horizons au diverses préoccupations mais qui partagent un idéal de société.

Le collectif FLUO ( Fédération Libertaire Unitaire et Ouverte) donne rendez vous à ses sympathisants et aux citoyens samedi 26 septembre à 15h sur l’esplanade Pompidou.

"Seuls ceux qui sont assez fous pour penser qu’ils peuvent changer le monde y parviennent." - Jack Kerouac

… et ils en remettent une couche. Après la ridicule tentative de #copyrightforfreedom, pour contrer toute initiative de réforme des droits d’auteur (1) les acharnés des sociétés d’ayants droit déclinent dorénavant leur oxymore en tentant de nous inculquer que "la gratuité c’est du vol".

Monsieur Cazeneuve est l’auteur des lois les plus liberticides que notre pays ait connues depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Et voici qu’à l’occasion du colloque des Attachés de Sécurité Intérieure, il se permet un sophisme acrobatique

Le Parti Pirate prend acte de la décision du Conseil Constitutionnel de valider, en grande partie, la loi dite de renseignement qui, de fait, restreint sévèrement notre droit à la vie privée, négligeant ainsi sa valeur constitutionnelle. Ce n’est plus le seul gouvernement, mais bien l’État Français qui tourne le dos aux Droits de l’Homme.
Le Parti Pirate salue la consultation organisée par le Premier ministre Alexis TSIPRAS, et prend acte de la décision du peuple grec qui s’est prononcé à une très large majorité contre le plan d’accord soumis par l’Eurogroupe.
Le Parti Pirate déplore très vivement la réponse de la Présidence de la République adressant dans la précipitation une fin de non-recevoir à la demande d’appui formulée par Julian Assange dans sa lettre ouverte publiée par le journal Le Monde. Il appelle l’Elysée à reconsidérer sa décision.

Les pirates usent fréquemment de la référence à “1984” et cette habitude est peut-être devenue une paresse intellectuelle. A l’heure où l’état français met en place un système de surveillance généralisée et que Wikileaks nous apprend que ce même état français est systématiquement espionné par l’état américain, il n’est peut être plus temps d’invoquer Georges Orwell. Nous sommes passés plus loin, dans l’univers de Franz Kafka.

Candidat à l’élection présidentielle, François Hollande était il sincère quand il a promis de ne pas recourir au 49.3 ?