Articles

Bernard Cazeneuve a été contraint par la mobilisation à s’expliquer auprès de la représentation nationale à l’Assemblée Nationale et au Sénat. Accompagné d’Axelle Lemaire, elle-même très critique envers le #FichierTES, notre ministre de l’Intérieur a été forcé de faire quelques concessions notamment sur la possibilité de ne pas faire enregistrer ses empreintes. Las, la Place Beauvau a tôt fait de réduire au maximum ces écarts avec le projet initial (1).

Hier le Brexit, aujourd'hui Trump. Il va sans dire, quoiqu'on en pense, que c'est du changement. Oui il fait peur, et non je ne m'en réjouis pas. Parce que ce n'est pas ce changement que je souhaite. Celui-là est emprunt de xénophobie, de communautarisme, de sexisme, d'intolérance et de racisme et il est clairement issu du populisme, cette façon simpliste de proposer du changement. Je vais mettre les points sur les i, le changement ne peut pas venir de Trump, de Farage, de Le Pen, mais de vous, de nous.
Le Parti Pirate prend acte de la victoire de Donald Trump sur Hillary Clinton. Le Parti Pirate respecte la volonté des électeurs américains, mais ne peut que déplorer que le vote antisystème se concrétise par l'élection d'un populiste xénophobe.
Sous la pression, M Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, concède le débat parlementaire. Ce n'est pas une victoire, c'est une manœuvre désinvolte. L'avancement du dispositif rend très peu probable une remise en question sincère du projet qui veut mettre les données biométriques de 60 000 000 de Français à la portée des détournements criminels ou politiques. Il ne s'agira au mieux que d'un dialogue de sourds, au pire du théâtre de la connivence entre carriéristes et godillots.
Le Parti Pirate s'indigne en prenant connaissance du décret n° 2016-1460 du 28 octobre 2016 autorisant la création d'un traitement de données à caractère personnel relatif aux passeports et aux cartes nationales d'identité.
« Cette institution, qui est une institution de lâcheté... Parce que c'est quand même ça, tous ces procureurs, tous ces hauts magistrats, on se planque, on joue les vertueux... On n'aime pas le politique. » Il est difficile de passer à coté de cette phrase prononcée par le Président de la République au cours d'entretiens avec deux journalistes. Le rôle de gardien de l'Autorité judiciaire confié au chef de l'État par notre Constitution est une nouvelle fois mis à mal par l'occupant de ce poste.
Si vous ne savez pas pour qui voter... c'est peut-être vous le candidat! Le Parti Pirate c'est nous, c'est  vous, ce sont celles et ceux qui s'en saisissent ! Le parti à la voile vous invite à rejoindre le rang des volontaires pour en découdre contre les cumulards de la vie politique. Vous n'aurez plus à faire confiance, vous serez celle ou celui qui propose.
Mercredi 28 septembre, à l'occasion de la présentation du Budget 2017, le gouvernement a annoncé la suppression de la propagande électorale. Le Parti Pirate condamne cette atteinte au pluralisme démocratique. Rappelons que cette propagande officielle consiste en grande partie en une enveloppe que chaque citoyen reçoit avant les élections, contenant les bulletins et professions de foi de chaque candidat. Il s'agit d'un des rares outils qui traitent les candidats du système et les petits candidats sur un pied d'égalité.
La semaine dernière, la Pologne a commencé à examiner une loi pour interdire l'IVG. Et disons le tout de suite, je suis un homme, en France. En quoi cela me préoccupe ? Pourquoi je parle ? Parce que c'est une liberté depuis 80 ans là-bas et aujourd'hui, alors qu'elle a déjà été limitée il y a 20 ans, certains voudraient l'interdire. Et si ça se fait là-bas, en EUROPE, pourquoi cela n'arriverait-il pas chez nous ?

L’Union européenne prépare enfin son nouveau texte sur le droit d’auteur et les droits voisins.
C’est une chance historique de réformer des lois obsolètes, de les adapter aux nouvelles réalités et aux opportunités de la révolution numérique. Mais un document de travail qui vient de fuiter annonce tout autre chose.