Articles

Préambule

La première loi handicap date de 1975, elle demandait à ce que « des efforts de vigilance » soient faits lors de travaux pour prendre en compte l’accessibilité, mais du handicap MOTEUR uniquement !
La première « vraie » loi sur le handicap (qui est aussi l'actuelle) date de février 2005 – gouvernement Chirac. Sobrement intitulée « loi pour l’égalité des droits et des chances et de la citoyenneté des personnes handicapées », la loi handicap couvre les quatre handicaps (moteur, auditif, visuel et cognitif).

 
Dans quelques jours, le scandaleux Günther Oettinger cessera d'être le plus haut responsable de la politique numérique de l'Union européenne : il est promu à la tête du budget européen.
Mais avant de partir, le commissaire au Numérique sortant a soumis des plans dangereux qui sapent deux bases fondamentales de l'Internet: les liens et les téléchargements de fichiers.
Les voiles frétillent, les cales sont pleines d’idées. Des idées libres, ambitieuses, modernes, provocantes, essentielles, indispensables. Parce qu’avec les tempêtes qu’annonce 2017, il va falloir donner de la voix, jouer la carte du contre-pouvoir, et pour ça, le Parti Pirate sera là. https://don.partipirate.org/
Le Parti Pirate réaffirme son soutien aux personnes LGBTQI qui sont encore une nouvelle fois visées par cette homophobie ordinaire qui semble s'être installée jusque chez nos élus.

Bernard Cazeneuve a été contraint par la mobilisation à s’expliquer auprès de la représentation nationale à l’Assemblée Nationale et au Sénat. Accompagné d’Axelle Lemaire, elle-même très critique envers le #FichierTES, notre ministre de l’Intérieur a été forcé de faire quelques concessions notamment sur la possibilité de ne pas faire enregistrer ses empreintes. Las, la Place Beauvau a tôt fait de réduire au maximum ces écarts avec le projet initial (1).

Hier le Brexit, aujourd'hui Trump. Il va sans dire, quoiqu'on en pense, que c'est du changement. Oui il fait peur, et non je ne m'en réjouis pas. Parce que ce n'est pas ce changement que je souhaite. Celui-là est emprunt de xénophobie, de communautarisme, de sexisme, d'intolérance et de racisme et il est clairement issu du populisme, cette façon simpliste de proposer du changement. Je vais mettre les points sur les i, le changement ne peut pas venir de Trump, de Farage, de Le Pen, mais de vous, de nous.
Le Parti Pirate prend acte de la victoire de Donald Trump sur Hillary Clinton. Le Parti Pirate respecte la volonté des électeurs américains, mais ne peut que déplorer que le vote antisystème se concrétise par l'élection d'un populiste xénophobe.
Sous la pression, M Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, concède le débat parlementaire. Ce n'est pas une victoire, c'est une manœuvre désinvolte. L'avancement du dispositif rend très peu probable une remise en question sincère du projet qui veut mettre les données biométriques de 60 000 000 de Français à la portée des détournements criminels ou politiques. Il ne s'agira au mieux que d'un dialogue de sourds, au pire du théâtre de la connivence entre carriéristes et godillots.
Le Parti Pirate s'indigne en prenant connaissance du décret n° 2016-1460 du 28 octobre 2016 autorisant la création d'un traitement de données à caractère personnel relatif aux passeports et aux cartes nationales d'identité.
« Cette institution, qui est une institution de lâcheté... Parce que c'est quand même ça, tous ces procureurs, tous ces hauts magistrats, on se planque, on joue les vertueux... On n'aime pas le politique. » Il est difficile de passer à coté de cette phrase prononcée par le Président de la République au cours d'entretiens avec deux journalistes. Le rôle de gardien de l'Autorité judiciaire confié au chef de l'État par notre Constitution est une nouvelle fois mis à mal par l'occupant de ce poste.