Articles

Chère Madame, chère Mademoiselle, chère toi qui partage avec 50% de l’humanité le doux privilège d’esquiver à jamais l’examen de la prostate, bref, chère TOI.
Chaque vendredi, un petit tour de l’équipage, des vieux loups de mer aux jeunes moussaillons, et un accroc à l’anti-personnalisation si chère au Parti Pirate juste pour rappeler que le navire avance grâce aux femmes et aux hommes qui sont sur le pont. Alors à la semaine prochaine, et si d’ici-là tu veux nous rejoindre : frappe à la porte, y a toujours du rhum :-)
Il y a quelques jours, Conall, un utilisateur de twitter a publié un série de tweets au sujet du militantisme et des partis politiques. Nous sommes plusieurs membres du Parti Pirate à approuver ces tweets. Avec son accord, nous les reproduisons ici sous forme de billet d'humeur.
La Démocratie ne peut naviguer qu'en eaux claires.

Préambule

La première loi handicap date de 1975, elle demandait à ce que « des efforts de vigilance » soient faits lors de travaux pour prendre en compte l’accessibilité, mais du handicap MOTEUR uniquement !
La première « vraie » loi sur le handicap (qui est aussi l'actuelle) date de février 2005 – gouvernement Chirac. Sobrement intitulée « loi pour l’égalité des droits et des chances et de la citoyenneté des personnes handicapées », la loi handicap couvre les quatre handicaps (moteur, auditif, visuel et cognitif).

 
Dans quelques jours, le scandaleux Günther Oettinger cessera d'être le plus haut responsable de la politique numérique de l'Union européenne : il est promu à la tête du budget européen.
Mais avant de partir, le commissaire au Numérique sortant a soumis des plans dangereux qui sapent deux bases fondamentales de l'Internet: les liens et les téléchargements de fichiers.
Les voiles frétillent, les cales sont pleines d’idées. Des idées libres, ambitieuses, modernes, provocantes, essentielles, indispensables. Parce qu’avec les tempêtes qu’annonce 2017, il va falloir donner de la voix, jouer la carte du contre-pouvoir, et pour ça, le Parti Pirate sera là. https://don.partipirate.org/
Le Parti Pirate réaffirme son soutien aux personnes LGBTQI qui sont encore une nouvelle fois visées par cette homophobie ordinaire qui semble s'être installée jusque chez nos élus.

Bernard Cazeneuve a été contraint par la mobilisation à s’expliquer auprès de la représentation nationale à l’Assemblée Nationale et au Sénat. Accompagné d’Axelle Lemaire, elle-même très critique envers le #FichierTES, notre ministre de l’Intérieur a été forcé de faire quelques concessions notamment sur la possibilité de ne pas faire enregistrer ses empreintes. Las, la Place Beauvau a tôt fait de réduire au maximum ces écarts avec le projet initial (1).

Hier le Brexit, aujourd'hui Trump. Il va sans dire, quoiqu'on en pense, que c'est du changement. Oui il fait peur, et non je ne m'en réjouis pas. Parce que ce n'est pas ce changement que je souhaite. Celui-là est emprunt de xénophobie, de communautarisme, de sexisme, d'intolérance et de racisme et il est clairement issu du populisme, cette façon simpliste de proposer du changement. Je vais mettre les points sur les i, le changement ne peut pas venir de Trump, de Farage, de Le Pen, mais de vous, de nous.