Victory for the Net

La proposition sur la Neutralité du Net vient de presque huit années de querelles avec le FCC [1] : depuis la recherche en 2007 qui a démontré que Comcast interférerait avec les gens essayant d’utiliser le protocole BitTorrent, indépendamment de son contenu. Cette investigation, menée par le président du Parti Pirate américain Andrew Norton pour le site TorrentFreak a ensuite été vérifiée par l’Associated Press et l’Electronic Frontier Foundation.

Ces dispositions constituent un grand pas en avant pour les citoyens des États-Unis , déclare Norton. Malgré la pléthore de mensonges et de fausses déclarations lancées par les principaux fournisseurs d’accès Internet (FAI), la FCC a décidé aujourd’hui de leur retirer leur capacité à escroquer les consommateurs et se remplir les poches sans conséquence.

Ces votes ont permis non seulement le renforcement des protections pour les consommateurs , mais aussi de leur capacité à construire leurs propres réseaux communautaires où ils se sentent non desservis, une activité préventivement interdite par les lois de l’État, poussés par les suggestions anticoncurrentielles des FAI titulaires.

Avec ces deux votes, la FCC a assuré que le monopole des FAI ne permettra pas d’étouffer la concurrence ou d’empêcher les petites entreprises et les nouvelles entreprises d’accéder à Internet dans les mêmes conditions que les entreprises déjà établies, a déclaré la vice-présidente du Parti Pirate US Lindsay-Anne Brunner.

Pour référence, une actualité de l’année dernière sur la le combat de la FFC

Notes

[1Le FFC est l’équivalent de l’ARCEP en France, pour plus d’information, voir la page Wikipedia de la FFC