Pour le Mariage et le droit à la manifestation pour tous

L’ouverture du mariage aux personnes de même sexe fait débat et suscite de vives manifestations à la fois en soutien et en défaveur de ce projet de loi [1].

Le mariage pour tous les couples est approuvé par une majorité des adhérents du Parti Pirate. Si la promotion de cette mesure reste facultative pour nos candidats, la majorité d’entre eux ont choisi aux dernières législatives d’affirmer que l’égalité des droits de tous les couples était au même niveau que le cœur du programme du Parti Pirate.

La réflexion au sein du Parti Pirate va d’ailleurs beaucoup plus loin.

Nos candidats Pirates peuvent ainsi soutenir l’égalité de traitement entre hommes et femmes jusqu’au point où l’enregistrement du sexe par l’administration n’aurait plus lieu d’être. Une reconnaissance des liens familiaux au-delà du seul couple est également proposée. Elle permettrait par exemple d’officialiser le statut de beaux-parents et autres parrains et marraines.

Le statu quo figeant la parenté à la seule reconnaissance de liens biologiques ou inscrits à l’état civil n’est en effet plus adapté à l’évolution des mœurs.

Quelles que soient les opinions de chacun, la priorité devrait être de protéger les membres de tous les foyers, notamment les enfants. Ces derniers sont effectivement privés d’une partie de leurs droits puisque le législateur refuse d’encadrer par la loi des modes de vie que le Parti Pirate reconnaît.

À ce titre, le retour progressif d’un moralisme se réclamant de valeurs religieuses ou traditionnelles nous semble particulièrement préoccupant. La société a évolué. Elle accepte parents célibataires, familles recomposées et les unions sans mariage qui, il y a une ou deux générations, jetaient l’opprobre sur un foyer. Certes, refuser de reconnaitre légalement tous les modes de vie n’empêche pas chacun de vivre comme il le souhaite, mais prive de protection légale les membres de nombreux foyers sous prétexte qu’ils ne s’inscrivent pas dans la tradition judéo-chrétienne.

Cette même tradition que certains maires ont invoqué pour réclamer une « liberté de conscience » leur permettrait de ne pas marier les couples de même sexe. Evidemment, le Parti Pirate condamne l’emploi d’un terme aussi fort et nous semble-t-il déplacé. Le Parti Pirate regrette qu’il l’ait été par le Président de la République, avant qu’il s’en excuse dans les heures suivantes.

Le Parti Pirate considère que la loi de la République demeure la même pour tous : les responsables politiques doivent être les premiers à l’appliquer. Tandis que les employés de la fonction publique doivent éviter les signes religieux ostentatoires, que le législateur dispose pour imposer la laïcité aux citoyens dans l’espace public, il serait particulièrement malvenu que des élus de la République bénéficient d’un passe-droit et puissent invoquer leur « liberté de conscience » pour sélectionner les mariages qu’ils accepteraient de célébrer.

Enfin, le Parti Pirate rappelle que le droit de manifester doit être le même pour tous, quelle que soit l’opinion de chacun. Selon ce principe, nous condamnons fermement toute violence exercée à l’encontre de manifestants. Le Parti Pirate appelle chacun à respecter la liberté d’expression de la partie adverse, qu’elle exhibe la soutane ou qu’elle porte sa poitrine et inversement, notamment à l’occasion des prochaines manifestations en faveur du projet de loi :

  • Samedi 24 novembre RENNES,
  • Samedi 1 décembre BIARRITZ,
  • Samedi 8 décembre BORDEAUX .1 .2, TOULOUSE et TOURS,
  • Samedi 15 décembre LILLE et MONTPELLIER,
  • Dimanche 16 décembre PARIS

Pour l’égalité des droits,
Pour la liberté des choix de vie !