Le PARTI PIRATE piraté !

« Si nos idées vous plaisent alors piratez les, » est l’un des slogans du Parti Pirate qui milite notamment pour une réforme des droits de la propriété intelectuelle et du droit d’auteur. C’est ce qu’à fait un assureur pour sa campagne publicitaire en copiant le nom et le visuel du clip vidéo de la campagne officiel de la liste pirate « 100 000 votes contestataires et constructifs d’Outre en Europe » diffusée lundi 19 mai sur Réunion 1ère et qui « buzze » sur les réseaux sociaux.

L’influence du Parti Pirate ne s’arrête pas à la forme. En effet, Pierre MAGNIN coordinateur du de la section réunionnaise félicite Vanessa MIRANVILLE de redonner le pouvoir aux citoyens selon des modalités proposées dans les conférences organisées par le Parti Pirate Réunionnais et encore accessible sur la chaine Youtube PartiPirate Reunion.

Plus étonant encore, le projet de réseau numérique libre sur toute la réunion, mesure phare du programme du candidat du Parti Pirate dans la 7ème circonscription de la Réunion aux législatives 2012 vient d’être reprise par le Conseil régional.

Mais tout n’est pas si rose pour la formation au pavillon noir, car la transparence de la vie politique, l’un des principaux thèmes de campagne des pirates, n’a pas encore été assimilée par le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel qui malgré l’alerte lancé pendant la campagne des législatives de 2012, ne publie toujours pas les relevés des temps de paroles des candidats en Outre-mer.

Une telle négligence est dénoncé par la liste conduite par Marie-France « Jade » GALLET qui a été largement ignorée par les rédactions des médias ultra-marins malgré une campagne très active sur le terrain et le caractère clairement innovant et influent du Parti Pirate, pourtant déjà fort de deux députés au parlement européen dont Amelia ANDERSDOTTER candidate à la présidence de la Commission Européenneet elle aussi écartée des débats publics européens.Retour ligne automatique
Retour ligne automatique
Au terme de cette campagne pour l’élection des trois députés d’Outre-mer au parlement européen, le Parti Pirate déplore d’avoir été à nouveau privé des débats publiques mais est satisfait de constater que les idées et les valeurs qu’il défend ont une influence constructive dans la vie poltique réunionnaise.