Bulletin unique

L’impression des bulletins de vote pour participer aux élections françaises pose problème. 99% des bulletins imprimés par millions sont victimes d’un gâchis financier, démocratique et écologique.

Dans certains pays européens (dont l’Allemagne), c’est l’État qui imprime, par exemple, un bulletin commun, pour tous les partis. Cela génère des économies écologiques substantielles et un plus grand respect de l’environnement, l’électeur n’ayant plus qu’à cocher la case du candidat, ou de la liste, correspondant à son choix.

A l’approche des prochaines échéances électorales, le Parti Pirate fait ses comptes. Pour fournir aux électeurs des bulletins à notre nom, ce sont des centaines de milliers d’euros qu’il aurait fallu trouver. Une débauche d’énergie et de fonds pour des bulletins qui finiront à la poubelle, comme ceux des autres partis politiques.

Les frais afférents, qui font partie des comptes de campagne, sont ensuite partiellement pris en charge par l’État, au terme d’un lourd mécanisme comptable. Le remplacement de cette impression individuelle par une gestion groupée allégerait considérablement l’empreinte écologique des élections françaises, en plus d’en améliorer l’empreinte démocratique.

En effet, un bulletin de vote unique offrirait à tous un accès plus équitable à l’élection et favoriserait, par la même, le pluralisme politique. Les intérêts lobbyistes et bipartistes ne manqueront pas de défendre leurs positions, mais nous vous rappelons aussi qu’une telle mesure bénéficierait directement à l’État qui aujourd’hui rembourse ces coûteux frais d’impression.

Au lieu de réserver le bulletin de vote à ceux qui ont les moyens de se l’offrir, réalisons des économies comptables pour l’État, et d’énergies pour la planète, en favorisant un accès équitable et démocratique aux élections pour tous.