Bernard ? Tu dérailles ?

Monsieur Cazeneuve est l’auteur des lois les plus liberticides que notre pays ait connues depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Et voici qu’à l’occasion du colloque des Attachés de Sécurité Intérieure, il se permet un sophisme acrobatique

A tous les lycéens de terminale qui ont fait leur rentrée cette semaine, le Parti Pirate se permet un conseil : Si votre prof de philo vous donne un sujet sur la Liberté, abstenez vous d’aller chercher des conseils auprès des socialistes...

Monsieur Cazeneuve est l’auteur des lois les plus liberticides que notre pays ait connues depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Et voici qu’à l’occasion du colloque des Attachés de Sécurité Intérieure, il se permet un sophisme acrobatique [1] passablement ahurissant : "contester la loi sur le renseignement, ça ne servirait finalement qu’à organiser la stigmatisation des musulmans".

Nous pirates, avons été de toutes les manifestations, et nous serions donc islamophobes ? Nous ne voulons pas d’un Big Brother Français et cela fait de nous des racistes ?

Monsieur Cazeneuve, votre amalgame [2] est inepte et insultant. Nous combattons vos lois parce qu’elles sont inefficaces et dangereuses. Il n’y a pas à aller chercher plus loin, figurez vous que ce sont des motifs amplement suffisants. Peu nous importent les gesticulations de madame Lepen. Nous ne doutons pas que si l’extrême droite arrive au pouvoir, elle n’aura de cesse d’aggraver et d’utiliser à mauvais escient les lois sécuritaires que le Parti Socialiste aura mises en place.

Des traités transatlantiques [3] à la surveillance de masse, l’épouvantail FN sert donc à tout, pour tout. Il suffit que ce parti, raciste et islamophobe, se prononce contre une loi pour que plus personne ne puisse contester cette loi... sous peine d’être accusé de racisme et d’islamophobie !

En terme rhétorique, on appelle ça un "Homme de paille" [4] . En philosophie, c’est un contresens digne d’une copie mal notée.

Monsieur CAZENEUVE, Bernard, ton discours vaut un zéro pointé.