Bernard Cazeneuve a été contraint par la mobilisation à s’expliquer auprès de la représentation nationale à l’Assemblée Nationale et au Sénat. Accompagné d’Axelle Lemaire, elle-même très critique envers le #FichierTES, notre ministre de l’Intérieur a été forcé de faire quelques concessions notamment sur la possibilité de ne pas faire enregistrer ses empreintes. Las, la Place Beauvau a tôt fait de réduire au maximum ces écarts avec le projet initial (1).

Le Parti Pirate prend acte de la victoire de Donald Trump sur Hillary Clinton. Le Parti Pirate respecte la volonté des électeurs américains, mais ne peut que déplorer que le vote antisystème se concrétise par l'élection d'un populiste xénophobe.
Sous la pression, M Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, concède le débat parlementaire. Ce n'est pas une victoire, c'est une manœuvre désinvolte. L'avancement du dispositif rend très peu probable une remise en question sincère du projet qui veut mettre les données biométriques de 60 000 000 de Français à la portée des détournements criminels ou politiques. Il ne s'agira au mieux que d'un dialogue de sourds, au pire du théâtre de la connivence entre carriéristes et godillots.
Le Parti Pirate s'indigne en prenant connaissance du décret n° 2016-1460 du 28 octobre 2016 autorisant la création d'un traitement de données à caractère personnel relatif aux passeports et aux cartes nationales d'identité.

Coordonnées nationales

Contact

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.